ACTUS
CONTACT
PRESSE
PHOTO JOURNAL
 
 
aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres test 1 aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres aline biasutto l'echo des ombres
 
L'Echo des Ombres, 2015, impression pigmentaire sur baryté, dimensions variables.
 
L'Écho des Ombres est un ensemble de photographies de différents formats indépendantes et cependant qui forment un tout. Sur ces images, on perçoit des éclats lumineux, des images presque abstraites, un autoportrait flouté saisi dans le reflet d'une vitre, des images aériennes d'Asie Centrale, des arbres courbés, tombants, dans une forêt, des taureaux en troupeaux ou seuls, des articles de presse.

Assemblées, ces images dessinent une carte de différentes strates émotionnelles. Prises entre 2008 et 2015, elles ont pour point de départ plusieurs interrogations sur le monde tel qu'on le perçoit, tel qu'on le vit. Il y a le local: l'autoportrait, un questionnement sur la responsabilité d'un artiste à montrer certaines images, à fabriquer des images; et l'universel: un questionnement sur notre environnement qui est abimé par notre propre activité humaine, sur nos systèmes politiques démocratiques qui imposent la démocratie par des moyens anti-démocratiques et un retour de l'obscurantisme à travers une montée des extrêmes de tous bords. Les taureaux sont une sorte d'allégorie de notre condition humaine avec les taureaux élevés pour être tués, des animaux puissants victimes de notre propre pouvoir.

A travers l'association de ces images, j'essaie de créer une carte émotionnelle, qui décrirait un sentiment de fragilité et de vulnérabilité intense, une remise en question de nos systèmes.