ACTUS
CONTACT
PRESSE
PHOTO JOURNAL
 
 
Virginie Lauvergne sur Le Chant des Sirènes, avril 2013

Le Chant des Sirènes est une animation hypnotique, méditative. Ses respirations et ses refrains,
cette houle et les contours instables et malléables de cette Méditerranée agissent comme des
aspirations, des élans fugaces et incertains, des caresses et des espoirs qui échouent, qui se noient
dans l'écume, ou qui se laissent porter par elle pour atteindre d'autres absolus, d'autres bastions
de liberté, d'autres rivages de sensualité...
L'image du bateau est très forte, celle du pourtour de la méditerranée aussi. La répétition de
sa résurgence de l'écume et son effondrement apporte une dimension abstraite à ce modèle
géopolitique, à cette entité féconde et vaniteuse à la fois.
Il y a quelque chose qui ne mène nulle part. Et pourtant, un petit esquif se risque, porté par
le charivari de la mer, à cette traversée, dans cette méditerranée à la fois close sur elle même
et ouverte sur les profondeurs des temps, des astres et des savoirs qui ont transformé ses tréfonds
en limon pour la pensée, pour l'avenir de l'homme.

Virginie Lauvergne, critique d'art, avril 2013.